CrashPlan : tout simplement le meilleur logiciel de sauvegarde

Publié par dans Technologies

Mise à jour : à compter du 22/08/2017, CrashPlan a cessé de proposer son excellent service aux particuliers, cet article est donc en partie obsolète. Vous pouvez vous rabattre sur des services similaires, comme Backblaze ou Carbonite.

Contexte

A mesure que le numérique prend le pas sur nos vies, nous générons de plus en plus de données. L’utilisateur néglige souvent un point de détail pourtant très important : contrairement au papier qui a traversé les siècles, nos données digitales sont plus vulnérables que jamais, et enregistrées sur des support qui ont des dates de péremption extrêmement courtes. Un disque dur à par exemple 50% de chances de tomber en panne lors de sa 6ème année de vie (cf. Etude Backblaze). Les chutes, les vols ou le simple oubli d’un ordinateur portable dans un train peuvent également fatalement faire perdre des tonnes de données. Et sur des disques qui font aujourd’hui plusieurs Terra Octets, c’est souvent tout un pan de la vie numérique de l’utilisateur disparait : photos, vidéos, documents en tout genre, nos disque durs sont parfois chargés de souvenirs vieux de plusieurs années (voir plusieurs dizaines d’années pour ceux qui ont pris le tournant du numérique assez tôt).

Se pose donc la question de la sécurité et de la sauvegarde des données numériques que nous produisons. Un grand nombre de solutions sont envisageables, mais celle qui est la plus pérenne est la sauvegarde hors site, c’est à dire la sauvegarde des données de l’utilisateur sur un disque physiquement en dehors de son domicile. La solution d’un bête copier/coller sur un disque dur externe est souvent utilisée, mais quid en cas de défaillance matérielle du disque, ou tout simplement en cas d’avarie à l’intérieur de l’habitation (dégât des eux, cambriolage, inondations, etc.) ?

Si le marché regorge de solutions toutes plus miraculeuses les unes que les autres, j’ai décidé aujourd’hui de vous parler de CrahsPlan, une solution qui permet de faire de la sauvegarde automatique, et dont le pan fonctionnel est phénoménal.

Avant d’aller plus loin, j’en profite comme d’habitude pour rappeler que cet article est totalement indépendant. Je n’ai pas d’actions chez CrashPlan, qui est une solution que j’utilise à titre personnel depuis plusieurs années. J’ai par ailleurs essayé au fil des années les offres concurrentes telles que Mozy, Carbonite ou Backblaze, ce qui m’a permis de me faire un meilleur avis sur ce marché.

CrashPlan, qu’est-ce que c’est ?

Trois offres pour sauvegarder vos données

Le premier avantage de CrashPlan est qu’il existe en trois versions, dont les deux premières sont gratuites. Nous nous intéresserons dans cet article plutôt à l’offre payante, mais les offres gratuites sont également de bonnes solutions ou pour commencer à sauvegarder ses données.

Voici les offres que propose CrashPlan :

1. une version (gratuite) qui permet de sauvegarder tout son ordinateur sur un disque dur externe : vous n’avez à vous soucier de rien (si ce n’est de brancher un disque dur externe sur votre machine), une fois CrashPlan installé, votre ordinateur sera sauvegardé à intervalles réguliers sur un disque dur externe. Tout est transparent pour l’utilisateur et totalement paramétrable.

2. une version (gratuite également) qui permet de sauvegarder son disque dur sur la machine d’un autre utilisateur de CrashPlan : lorsque vous installez CrashPlan, vous avez la possibilité d’allouer sur votre disque dur un espace de stockage tiers. Vos amis ont ainsi la possibilité de sauvegarder leurs données sur votre disque dur. Cette solution de sauvegarde peer-to-peer est très pratique, totalement gratuite et sécurisée : vos amis ne peuvent rien faire de vos données qui sont cryptées sur leurs disques durs.

3. enfin, une solution (payante celle-ci) de stockage Cloud : CrashPlan Individual (anciennement CrashPlan+). Mais cette solution est différente de celles des concurrents à bien des égards : elle offre un stockage illimité sur les serveurs de CrashPlan et propose un certain nombre de fonctionnalités très appréciables, le tout pour un montant très raisonnable, de l’ordre de 60 euros par an. A noter qu’une solution « Family » existe également : elle permet de sauvegarder jusque 10 machines sur un même compte, pour environ 159 euros par an.

 Un logiciel multi-plateformes et totalement transparent

Que vous ayez un PC, un Mac, ou même une machine sous Gentoo, vous êtes le bienvenu : CrashPlan fonctionne sous quasiment tout les OS et dispose d’applications Mobile/Tablette. Le logiciel se télécharge gratuitement et s’installe en quelques clics. Que l’utilisateur soit gratuit ou payant, le logiciel utilisé et les fonctionnalités qui vont avec sont les mêmes. La principale différence réside dans la destination de la sauvegarde : dans le cadre d’un abonnement payant (CrashPlan Individual), vos données sont hébergées sur les centres de données de CrashPlan.

Une fois le logiciel installé, celui-ci se présente sous forme d’icone système sur le barre de tâches de l’OS. Il est possible de paramétrer la manière dont le système est sauvegardé : intervalles des backups et dossiers à sauvegarder. Il est donc possible de sauvegarder tout  son ordinateur, ou bien uniquement certaines parties (dossiers photos et documents uniquement par exemple).

L’utilisateur n’a à se soucier de rien : tant que l’icone est présente dans la zone de notification, c’est que tout roule. A noter que sur un ordinateur dirons nous « moderne », CrashPlan n’a aucune incidence sur le système en termes de performances. Lors d’une sauvegarde initiale ou à l’issue d’une modification importante sur l’ordinateur, CrashPlan peut avoir un impact sur la vitesse de la connexion internet lorsque la sauvegarde se fait à distance. Le logiciel permet toutefois de gérer très finement la bande passante qui lui est allouée ainsi que les plages horaires d’exécution.

Capture_d’écran_2015-10-10_à_10_35_15

 CrashPlan Individual : des fonctionnalités en pagaille

Un stockage vraiment illimité

S’agissant de l’offre de sauvegarde en ligne, celle-ci est très au delà de ce que peut faire la concurrence (au moment de la rédaction de ces quelques lignes du moins, et ça fait des années que ça dure!). Tout d’abord, l’espace de stockage est comme nous l’avons vu totalement illimité, sans embrouille ou petite étoile cachée. Pas de restriction au niveau des tailles ou du nombre de fichiers comme ça peut être le cas ailleurs. Si vous souhaitez sauvegarder des rips de Blu-Ray ou des montages vidéo de à coup de fichiers qui pèsent 20Go, c’est possible. Le seul préalable étant de pouvoir les envoyer à à CrashPlan dans un délai que vous jugerez acceptable.

Une rétention des fichiers à vie

Enfin, la différence principale avec les autres offres du marché réside dans la rétention : il n’y a aucune limite de rétention des données dans le temps. Cela signifie qu’à mesure que vous supprimez des fichiers sur votre ordinateur, rien n’est jamais effacé des serveurs de CrashPlan tant que vous n’avez pas expressément demandé à supprimer un fichier. Si vous avez supprimé un fichier excel sur votre ordinateur il y a trois ans, vous pouvez vous réveiller un  matin avec la possibilité de restaurer ce fichier en un clic. Cette fonctionnalité m’a à titre personnel sorti d’une grosse galère une fois, et je m’en souviendrai un moment !

Des données cryptées sur le poste de l’utilisateur

Question sécurité, tous les fichiers sont hachés et cryptés sur le poste de l’utilisateur, avant d’être envoyés sur les serveurs de CrashPlan over  SSL. Les fichiers sont cryptés à l’aide de l’algorithme Blowfish et d’une clé 448-bit. Les données sont donc dans une forteresse numérique bien gardée, contrairement à ce qui peut se faire par ailleurs chez des géants du Cloud qui stockent tout en clair (si on m’entend à Mountain View ou Palo Alto, bisous). La seule limite du côté de la sécurité est qu’il faut garder à l’esprit que Code 42, la société derrière le produit CrashPlan, est une société américaine. Elle est donc en conformité avec le Patriot Act, avec tout ce que cela induit.

Une interface très simple pour rechercher ou restaurer des fichiers

L’interface du logiciel CrashPlan permet de faire des recherches très simplement. Cela est très pratique pour remettre la main sur un fichier supprimé par mégarde par exemple. Outre la recherche, il est possible de restaurer un fichier ou un dossier directement en choisissant un élément dans l’arborescence du disque sauvegardé. Le téléchargement des fichiers est très rapide : sur une connexion fibre optique il est possible de restaurer plusieurs dizaines de Go en un temps record.

Un autre élément très appréciable de l’interface réside dans les les paramètres disponibles. Bien que très simple d’utilisation, CrashPlan permet aussi aux utilisateurs avancés de s’y retrouver. Il est donc possible de gérer très finement les intervalles entre les sauvegardes, les horaires d’exécution, les types de fichiers à exclure des sauvegardes, les ressources maximum CPU à allouer au logiciel selon la plage horaire, etc.

Des fichiers accessibles en toutes circonstances

Outre l’application de bureau, CrashPlan met à disposition de ses utilisateurs des applications mobiles (iOS & Android) ainsi qu’un site web (attention, l’accès à ses données via ces canaux nécessite un abonnement CrashPlan Individual ou Family). L’intérêt est ici d’avoir accès à ses données depuis n’importe où, tant que vous avez un autre ordinateur ou un smartphone à portée de main. Extrêmement pratique, cet accès complémentaire aux données les rend disponible en toutes circonstances. Vous avez donc virtuellement accès à votre ordinateur depuis un iPhone, ce qui peut parfois s’avérer extrêmement pratique. Attention toutefois, on est ici dans un usage de consultation des données : les applications mobiles de CrashPlan ne sont pas faites pour regarder des albums photos ou des films en streaming.

Quelles différences entre le stockage et la sauvegarde ?

Dropbox, Google Drive, Hubic ou iCloud Drive sont des services de stockage Cloud. CrashPlan, Carbonite, Mozy, Backblaze et les autres sont des services de sauvegarde. Ces deux types de services répondent à des logiques différentes. Les services de stockage en ligne sont une bonne solution pour qui veut déporter son disque dur dans le nuage, pour pouvoir accéder à ses données depuis n’importe où et sur n’importe quel terminal (ordinateur, smartphone, tablette). Les services de stockage sont également très populaires pour leur fonctionnalités de partage : deux clics suffisent sur Dropbox ou Google Drive pour transformer un PDF en lien à partager par email ou SMS. A l’inverse, les services de sauvegarde sont là pour mettre les données de l’utilisateur à l’abri. Il n’offrent pas de possibilité de partager ses fichiers avec d’autres, mais permettent de sauvegarder son ordinateur et de restaurer n’importe quel fichier en cas de besoin, y compris des fichiers effacés de l’ordinateur depuis un moment.

Conclusion

CrashPlan est un service de sauvegarde complet et très flexible. Le service CrashPlan Individual permet de mettre toutes ses données à l’abri pour environ 60 euros par an. Le prix compétitif, l’aspect illimité du stockage en ligne et les fonctionnalités du logiciel font de CrashPlan la meilleure solution de sauvegarde du marché.

La création d’un compte CrashPlan ouvre droit à une période d’essaie de 30 jours, chacun pourra donc se faire un avis !

Quelques ressources