Disque SSD Mac Mini mi-2011 : retour d’expérience

Publié par dans Technologies

Edit novembre 2014 : l’annonce très décevante d’Apple concernant ses nouveaux Mac Mini 2014 remet cet article au goût du jour. Apple se positionne une fois de plus comme une société arrogante et porte étendard de l’obsolescence programmée, notamment en soudant la RAM à la carte mère et en limitant le choix proposé en termes de processeurs. Il est plus que jamais pertinent de garder son bon vieux Mac Mini 2011 ou 2012 pour lui ajouter de la RAM ou un disque SSD.

Contexte

Mi-2011, j’ai opté pour l’achat d’un Mac Mini. Utilisateur de Linux jusqu’alors, le passage au Mac m’a permis de passer au doux univers du « it just works », très agréable lorsque l’on commence à accumuler des gadgets pas nécessairement plug and play sous Linux. Si l’aspect très compact et silencieux du Mac Mini m’ont rapidement séduit, les performances n’étaient pas du tonnerre. Les choses se sont aggravées avec le temps, et à compter de mi-2013, mon Mac Mini était devenu quasiment inutilisable : lenteurs extrêmes, saccades, etc.

Passage de 4Go à 16Go de RAM

Las de ces lenteurs, je me suis décidé à réagir. 12Go de RAM de plus et 150€ plus tard, mon Mac Mini était un peu plus réactif, mais ce n’était pas non plus l’Amérique. J’ai retenu l’option d’ajout de RAM dans un premier temps, car c’était la solution la plus économique (j’aurais pu me contenter de seulement 8Go pour moitié moins cher) et la plus simple à mettre en oeuvre : l’ajout de RAM sur un Mac Mini est extrêmement simple. Les différents échanges que je peux avoir sur les forums ici et là convergent tous dans le même sens : l’ajout de RAM soulage un vieux Mac et apporte un petit boost, mais le gain de performance est sans commune mesure avec le passage au SSD. De longues semaines passent, et je finis enfin par me décider à sauter le pas du SSD, certes plus cher et plus compliqué à mettre en oeuvre, mais censé copieusement booster les performances de ma machine.

L’ajout d’un disque SSD 240Go

Trouver un disque

Premier constat lorsque je me mets à chercher le disque adapté, il semble que tous les disques SSD ne soient pas adaptés au Mac Mini, particulièrement de modèle mi-2011. Apple fait comme d’habitude tout son possible pour savonner la planche des utilisateurs. L’objectif est de les inciter à souscrire à des options « premium » : l’ajout d’un disque SSD 250Go sur un Mac Mini est une option à 200€ (vérification faite en juin 2014). Si le prix semble avoir baissé avec le temps, à l’époque ou j’ai acheté mon Mac Mini, cette option était en décalage total avec le prix du disque lui même, largement au delà des 200€.

Après quelques recherches, j’opte pour un disque Crucial M500 240Go (CT240M500SSD1) pour 129€ (il coûte désormais moins de 100€) : il s’agit du disque le moins cher qui soit compatible avec mon Mac Mini. J’ajoute à mon panier Amazon un boitier Orico 2,5″ : celui-ci me permettra de tester le disque et d’y installer Mavericks avant le démontage complet du Mac Mini.

Préparer le disque en vue de l’installation : installer Mavericks

Grace à mon boitier externe, j’ai tout de suite pu brancher mon disque dur SSD via le port USB. Je me suis empressé de le formater puis d’installer Mavericks dessus. J’ai pour cela fait une clé USB bootable avec l’excellent Diskmaker X. L’installation s’est par la suite faite sans encombres.

Voici un petit récapitulatif des actions menées :

  1. téléchargement de Mavericks sur l’App Store
  2. téléchargement de Diskmaker X
  3. création de la clé USB Mavericks bootable avec Diskmaker X
  4. Installation de Mavericks sur le disque SSD

A la fin de cette opération,  j’avais un disque SSD avec une installation de Mavericks prêt à l’emploi. Je boot dessus, et là, tout fonctionne comme prévu. Le système est bien plus réactif que sur mon HDD standard, même si ce n’est toujours pas saisissant. J’en profite pour copier mes fichiers depuis mon HDD vers mon nouveau SSD. Quelques heures plus tard, mon disque SSD est prêt à être monté dans le Mac Mini.

Installer le disque SDD dans le Mac Mini

Cette opération a été très simple dans mon cas, car un de mes collègues Apple fanboy a gentiment géré cette partie (merci John!). N’étant pas bricoleur dans l’âme, je craignait un peu ce passage, fiou, ça aura été vite fait bien fait ! Voici néanmoins quelques points de repère pour ceux qui s’apprêtent à se lancer dans l’installation eux mêmes : vidéo OWC YouTube // tuto iFixit.

Magie : booter sur le Mac Mini avec le disque SSD

Et voilà, mon Mac Mini récupéré auprès de mon collègue, je suis prêt à démarrer la machine avec son disque SSD. La première impression est toujours la plus saisissante lorsque l’on essaie quelque chose de nouveau, surtout lorsqu’il y a un gap de technologie (HDD vs. SSD). Le premier démarrage sur mon Mac Mini avec un disque SDD est tout simplement hallucinant : le temps entre l’allumage de la machine et l’écran d’accueil est inférieur à 10 secondes. Il était jusqu’alors largement supérieur à 2 minutes. Une fois le mot de passe saisi sur l’écran d’accueil, la machine se lance en une fraction de secondes. Toutes les applications se lancent quasiment instantanément. Moment de vérité lorsque je lance iPhoto : l’application s’ouvre immédiatement, tout est ultra-fluide, il n’y a aucune saccade lorsque je scoll dans ma collection. Il s’agit d’un très bon point me concernant, car c’est la principale raison pour laquelle j’ai opté pour le SSD : iPhoto et ma collection de plus de 20 000 photos était inutilisable (lenteurs, saccades, temps de lancement de l’application inacceptable).

Et voici le résultat banchmark à l’appui, mon nouveau disque dur est 8x plus rapide en lecture :

HDD vs. SSD : comparaison de la performance en lecture

HDD vs. SSD : comparaison de la performance en lecture

Conclusion

En définitive, je retiens que le passage au SSD engendre un vrai gain de performances : tout est très rapide, la machine répond au quart de tour et un retour en arrière n’est tout simplement pas envisageable. La morale de l’histoire : l’essayer c’est l’adopter. Je ne me vois plus acheter un ordinateur sans disque SSD. Certains y verront un problème de stockage, mais un disque réseau à côté fait très bien l’affaire pour les gros consommateurs de données. Aussi, il faut garder à l’esprit que le prix des disques SSD ne va cesser de baisser : il sera donc possible à prix constant d’avoir davantage de Go.

Rappel des différentes étapes que j’ai suivi

  1. achat d’un disque SSD compatible avec le Mac Mini mi-2011 (le Crucial M500 240Go dans mon cas)
  2. installation de Mavericks sur le disque SSD : via un boitier USB Orico 2,5″ et une clé USB bootable créée avec Diskmaker X
  3. boot sur le disque SSD via le boitier USB et sauvegarde des données HDD vers SSD
  4. installation du disque SSDdans le Mac Mini : vidéo OWC YouTube // tuto iFixit

C’est à vous : donnez moi votre avis !

Laissez votre commentaireVous hésitez avant de vous lancer dans le montage d’un disque SSD sur votre Mac Mini, vous avez un doute sur le modèle de disque à acheter ? N’hésitez pas à poser vos questions ci-après si vous en avez. Tous les commentaires font l’objet d’une réponse tricotée main, made in France :-)