Test Fitbit One : le podomètre intelligent de référence

Publié par dans Tests produits

Quantified self. Voilà un concept très à la mode qui a pris beaucoup d’ampleur, notamment grâce à des produits très grand public, comme le Fitbit One, un tracker d’activité physique capable d’apporter à son utilisateur des statistiques sur son activité physique et la qualité de son sommeil. Couplé à un pèse personne connecté ou a une montre de running, ce gadget complètera à merveille votre panoplie du parfait geek sain de corps et d’esprit.

Le produit

L’appareil est plus petit qu’un briquet et se porte autour de la taille tout au long de la journée. Il collecte des données sur l’activité physique de son utilisateur : nombre de pas réalisés et nombre d’étages gravis, pour en déduire le nombre de calories brulés ainsi que la distance parcourue. La nuit, Fitbit One peut se porter autour du poignet pour estimer la qualité du sommeil. L’appareil est fourni avec un clip ceinture, un bracelet pour le porter la nuit et mesurer la qualité de son sommeil, une dongle de synchronisation et un cable usb pour le recharger.

Le Fitbit One, son étui pour l'attacher à la ceinture et le bracelet pour le porter la nuit

Le Fitbit One, son étui pour l’attacher à la ceinture et le bracelet pour le porter la nuit

A l’usage

Mise en route

Tout commence par une mise en route qui se passe en deux temps : il faut d’abord créer un compte sur Fitbit.com puis synchroniser son podomètre avec son compte. Cette opération se fait via un logiciel compatible PC/Mac qui fait le lien entre le Fitbit One et une dongle sans fil à brancher sur son ordinateur. Une fois l’étape de configuration passée, le logiciel tourne en tache de fond et envoie régulièrement les statistiques du Fitbit One sur le compte Fitbit.com.

Il est également possible de synchroniser son Fitbit One directement avec son smartphone (iPhone ou Android, mais bluetooth 4.0 nécessaire). Dans ce cas, plus besoin d’ordinateur, le podomètre se synchronisera tout au long de la journée via le téléphone, sans impact notable sur la batterie (testé sur un iPhone 5).

L’appareil

Le Fitbit One se compose en deux parties : le podomètre, et un petit clip ceinture. Il peut se porter à la ceinture avec le clip, seul dans une poche, ou sur le soutien gorge pour les femmes.

Comment porter Fitbit One ?

Bien qu’un peu délicat à appréhender au début, l’appareil se fait vite oublier. S’il relève de l’attraction les premiers jours, il se fait rapidement rattraper par la routine pour intégrer le rituel quotidien juste après le brossage de dents. Un point qui contribue particulièrement à ce sentiment est l’excellente autonomie de l’appareil : nul besoin de recharger à outrance, Fitbit One tient une grosse semaine (entre 7 et 10 jours) sans être rechargé.

Les fonctionnalités sur l’écran de l’appareil sont très réduites et se limitent à afficher les données de la journée : l’heure, le nombre de calories brulées, la distance parcourue, le nombre de pas et le nombre d’étages gravis. Clou du spectacle : une fleur s’affiche à l’écran et grandi à mesure que l’utilisateur se rapproche de l’objectif quotidien par défaut (10 000 pas quotidiens, soit la recommandation de l’OMS). Pour avoir plus de détails il faudra sortir sont téléphone de sa poche et consulter l’application iPhone/Android ou aller sur Fitbit.com.

Les données collectées sont plutôt précises pour le nombre de pas et le nombre d’étages gravis. J’ai davantage de réserves pour la distance parcourue et les calories brulés, car se sont des indicateurs calculés sur des extrapolations, ce qui a pour conséquence de produire des estimations plutôt que des statistiques très précises. Il en va de même pour les données collectées concernant le sommeil. Les phases d’éveil mises à part, les donnes collectées ne sont pas d’une précision sensationnelle car elles reposent uniquement sur les mouvements, or il est tout à fait possible de passer une heure éveillé sans bouger pour autant.

Dernier point concernant l’appareil : sa taille. En un an d’utilisation, il m’est arrivé de le perdre et le retrouver plusieurs fois. Il est même passé à la machine à laver (sans broncher !). La prudence est donc de mise tellement le Fitbit One est petit, il faut prendre l’habitude de le ranger au même endroit quand il n’est pas sur vous.  Faites ce que je dis pas ce que je fais 🙂

Consulter ses données : Application iOS / Site Fitbit.com

La consultation des données est plutôt visuelle sur les deux supports que sont le mobile et le desktop. Néanmoins, le mobile tend à prendre le dessus et il est clair que c’est la priorité de la société californienne. Fitbit a déployé une nouvelle version de son tableau de bord sur Fitbit.com il y a maintenant plus d’un an, et n’a jamais décliné le reste de l’interface dans le même esprit. On se retrouve donc avec un tableau de bord très graphique sur Fitbit.com, avant de se rendre compte sur le reste de l’interface est resté figé sur l’ancienne charte graphique, peu lisible. Dans le même temps, sur fond de roulement de tambours, Fitbit à fait parti des premiers à mettre le paquet avec une interface flat design dès la sortie d’iOS 7.

Au delà de ces considérations cosmétiques et pour en revenir aux données collectées, un certain nombre de choses me viennent à l’esprit. Tout d’abord, la première chose qui est appréciable réside dans l’intemporalité entre les produits de la maison : si vous avez une Fitbit Aria (la balance connectée de Fitbit), toutes vos données sont au même endroit. Très sympa pour faire des parallèles entre l’impact de l’activité physique sur le poids par exemple. Pour le reste, c’est assez inégal. Le premier lot de statistiques est facilement accessible : il est très facile de sortir en 2 secondes le nombre de pas faits la veille sur le site ou l’application mobile. En revanche, dès que l’on veut prendre un peu plus de hauteur et comparer une année à une autre, un mois à un autre ou faire des croisements de données, c’est beaucoup plus compliqué, voire tout simplement impossible. L’aspect grand public de l’objet se fait sentir et si les statistiques fournies de base satisferont certainement le plus grand nombre, les férus de camemberts et autres histogrammes en tout genres resteront surement sur leur faim.

Aperçu de l’application iPhone :

Verdict

Après maintenant 18 mois d’utilisation, je dois bien l’avouer : je suis totalement fan de mon Fitbit One et je ne sors pas de chez moi sans l’avoir à la taille. On se prend rapidement au jeu de savoir combien de pas on a fait dans la journée et les choses deviennent de plus en plus intéressantes à mesure que l’on accumule des données. Cela permet de voir quels sont les jours de la semaine ou mois de l’année les plus actifs et de faire des parallèles très intéressants avec sa courbe de poids.

L’impact sur la vie de tous les jours est aussi très intéressant. On se prête vite au jeu de faire des trajets à pieds plutôt qu’en métro pour faire montrer le compteur de pas. Autant de reflexes qui contribuent au bien être et à la forme de chaque utilisateur, remédiant un peu à la tyrannie de la bagnole dans nos sociétés modernes 🙂

Enfin, j’aimerais prendre un moment pour répondre à la fameuse question : à qui s’adresse se produit ? Pas mal de réponses possibles, chacun y trouvera son usage. On me souffle dans l’oreillette que pas mal de monde trouvera se gadget inutile et hors de prix. Soit. Passez donc votre chemin.

Pour les autres, je distingue principalement deux cibles :

1. les geeks et autres férus d’objets connectés, dont je fais parti
2. les personnes qui cherchent à se motiver pour être un peu plus actives (pour perdre un peu de poids ou garder la forme)

En définitive, je dirais que mon verdict est très positif et je ne peux que recommander le Fitbit One.

Note THS.LA : Note THS.LA Note THS.LA Note THS.LA Note THS.LA Note THS.LA 

Points forts

  • élément de motivation au quotidien
  • très bonne autonomie
  • synchronisation très aisée avec son smartphone
  • très compact
  • bonne précision de la principale donnée collectée : le nombre de pas
  • excellent service client

Points faibles

  • impossible d’exporter simplement ses données
  • manque de données avancées au niveau des statistiques

Où acheter ?

Achetez avec ths.la

Disponible chez Amazon pour environ 90 euros. Dans la même gamme : Fitbit Flex et Fitbit Zip. Pensez à utiliser ces liens Amazon pour acheter votre Fitbit, ils me permettent de récupérer une petite commission en guise de rémunération pour mon travail sur ce blog. Merci pour votre soutien !


C’est à vous : donnez moi votre avis !

Laissez votre commentaireLa discussion continue ci-après, prenez un moment pour laisser un commentaire. Vous avez une question, une observation ou un avis à partager ? N’hésitez pas ! Si vous avez trouvé cet article nul, prenez un moment pour m’insulter. Chacun des commentaires est un encouragement de plus qui m’incite à rédiger d’autres tests !

Test produit : informations clé
Date du test
Produit
Fitbit One
Note
41star1star1star1stargray