Test Fitbit Aria : la balance connectée de référence

Publié par dans Tests produits

Fitbit, société basée à San Francisco et connue pour son tracker d’activité physique Fitbit One a lancé en avril 2012 une balance connectée. Cette balance, qui répond au doux nom de Fitbit Aria, permet de suivre son poids et sa masse grasse en synchronisant les données sur son compte Fitbit. Cela permet à l’utilisateur de stocker et d’historiser ses données pour y accéder via le service Web Fitbit, ou bien les applications iOS et Android dédiées.

Le produit

Fitbit n’a pas lésiné sur les moyens au niveau du design. On retrouve un niveau de finition irréprochable : plateau en verre, assise en plastique brossé et écran LCD rétroéclairé, le tout pour un form factor idéal et un produit visuellement très réussi.

 

A l’usage

Mise en route

Tout commence par l’appareillage de la balance avec son réseau wifi domestique. C’est par ce biais que la balance accède à l’immensité de l’internet en toute autonomie et déverse les données collectées dans le compte Fitbit de l’utilisateur. Cette opération est très simple à réaliser grace à un petit logiciel (PC/Mac) fourni. Une fois que la balance est connectée, vous n’aurez à toucher à cette configuration que si votre accès wifi change : nouveau SSID ou nouvelle clé. Une fois l’appareil configuré, il n’y a plus qu’à le placer là où l’on souhaite, idéalement sur une surface plane et dure (pas de lino ou de tapis) pour une meilleure précision dans les pesées.

Précision de la balance

La Fitbit Aria est plutôt précise dans ses mesures au niveau du poids. J’obtiens des résultats équivalents au gramme prêt à ce que m’indique mon ancienne balance Tefal. La précision au niveau de la masse grasse est elle en revanche plus approximative, dans la mesure où on peut constater quelques légers écarts en se pesant deux fois de suite. Rien de grave toutefois, la qualité des données est très correcte et équivaut à ce que l’on peut attendre d’un produit grand public. Les « ultras » trouveront surement des produits produisant des résultats plus précis, mais débourseront certainement deux fois le prix d’une FitbIt Aria.

Vous avez dit balancée connectée ?

L’intérêt de la Fitbit Aria réside dans sa dimension « objet connecté ». Toutes les données collectées par la balance sont automatiquement « poussées » sur les serveurs de Fitbit , ce qui permet de les consulter par le biais d’applications iOS et Android ou bien du site Web Fitbit.com. Si les premières pesées ne sont pas riches d’enseignements, à mesure que l’on accumule des données, les choses deviennent plus intéressantes. En effet, au bout de quelques mois d’utilisation, il devient très intéressant de suivre l’évolution de son poids et de le mettre en correlation avec sa vie : indicateurs au rouge durant les fêtes de noël (fois gras, chocolats et autres douceurs de Noël ont un effet ravageur sur votre courbe de poids) et tendance au vert avec l’arrivée des beaux jours (et oui, vous ne mangez que des salades et reprenez l’exercice !).

Fitbit Aria est par ailleurs un excellent compagnon pour se motiver à garder la ligne : il est possible de définir des objectifs à atteindre en termes de poids ou de masse grasse. Un bon usage des outils mis à disposition par Fitbit permettra au personnes motivées de parvenir à leur fins (perte de poids ou juste garder la ligne) de manière ludique.

Pour toute la famille

Fitbit Aria reconnait jusque 8 utilisateurs. Que ce soit papa, maman, la grand frère ou la petite soeur qui monte dessus, la balance envoie les données collectée au bon profil. Pas de mauvaise surprise, l’application sur votre smartphone ne vous indiquera pas que vous avez perdu 30 kilos parce que votre fils de 5 ans est monté sur la balance.

Verdict 

Fitbit Aria est un excellent produit et représente une belle réussite d’objet connecté ludique, utile et très accessible au grand public. Nul besoin d’être un geek invétéré pour en profiter, c’est du plug & play. Cette balance permet d’apporter une touche fun & tech à la pesée, ce qui redonnera surement goût à certains de remonter sur une balance d’un nouveau genre.

Points positifs

  • bonne précision du poids pour un produit grand oublic
  • aspect ludique, aide à la motivation
  • applications iOS, Android et site Internet bien fait pour consulter ses données
  • super design
  • très simple d’installation et d’utilisation
  • multi-utilisateurs (jusque 8 profils)

Points négatifs

  • impossible d’exporter ses données depuis Fitbit sans souscrire à un abonnement premium (45€ par an)

Disponible en noir ou en blanc aux alentours de 119€, vous pouvez l’acheter sur Amazon.

C’est ma première publication sur ce blog, laissez votre commentaire plus bas ! Questions sur le produit ou suggestions, n’hésitez pas !


C’est à vous : donnez moi votre avis !

Laissez votre commentaireLa discussion continue ci-après, prenez un moment pour laisser un commentaire. Vous avez une question, une observation ou un avis à partager ? N’hésitez pas ! Si vous avez trouvé cet article nul, prenez un moment pour m’insulter. Chacun des commentaires est un encouragement de plus qui m’incite à rédiger d’autres tests !

Test produit : informations clé
Date du test
Produit
Fitbit Aria
Note
41star1star1star1stargray